le 22 août dernier, un petit arrêt à Arras, chef lieu du Pas De Calais

nous sommes là pour un très court moment, nous n'aurons pas le temps d'effectuer toutes les visites annoncées dans le guide 

donc pas de temps pour la visite du beffroi, classé depuis le 15 juillet 2005 au patrimoine mondial de l’Unesco et élu monument préféré des Français depuis 2015, offre un splendide point de vue sur Arras et sa campagne environnante.

011

arras 005

ni pour la visite guidée des plus belles salles de l’Hôtel de Ville (Salle des Gardes, Salle des Fêtes, Salle des Mariages, Salle du Conseil).

IMG_6805

IMG_6806

IMG_6807

IMG_6808

 

ni pour découvrir les boves en vous plongeant dans l’atmosphère des carrières de pierre calcaire, creusées à partir du Xème siècle. La visite guidée des boves est un circuit touristique, aménagé dans les sous-sols de la ville, qui permet de découvrir « l’histoire souterraine » d’Arras. D’abord lieu d’extraction et de sueur, ces boves deviennent caves, entrepôts pour les marchands des places, puis abri pour la population d’Arras lors des bombardements de la Seconde Guerre mondiale... 

026

019

et tous les autres lieus évoqués :

Au XVIème siècle, l’édit de Philippe II interdit de « bâtir dans la ville d’Arras, à moins que les murs ne soient faits de pierre ou de brique sans aucune saillie sur les rues ». Ces contraintes architecturales sont mises en place par mesure de sécurité mais aussi dans un souci d’embellissement. Elles ont donné naissance à un ensemble unique en Europe de 155 façades de style baroque flamand. Construites perpendiculairement aux places, les maisons étroites de façade sont nombreuses et permettent à davantage de commerces d’avoir “pignon sur rue”.

IMG_6799

020

029

Depuis le Moyen Age, l’histoire des places se confond avec celle de ses marchés. Témoin de 1 000 ans de traditions, le marché d’Arras est un rendez- vous coloré à ne pas manquer. Les odeurs alléchantes et les couleurs réveillent les papilles. Sur les étals sont présentés produits de bouche et du terroir. Se côtoient également des stands de bijoux, tissus, vêtements. Un marché haut en couleurs, un moment de convivialité à consommer sans modération.

003

004

008

013

015

Au sortir de la Première Guerre mondiale, la ville est détruite à plus de 80%. En dehors des principaux monuments, reconstruits à l’identique, la reconstruction de la ville se fait dans le style en vogue dans les années 1920, l’Art déco. Arras offre ainsi l’un des plus importants patrimoines Art déco du Nord de la France. Les façades de maisons en sont la partie la plus visible : elles sont nombreuses et variées sur l’axe des rues Gambetta, Ernestale et Saint-Aubert, place du Théâtre, ou bien encore rue Désiré-Delansorne. En poussant des portes, vous découvrirez des trésors cachés dans la cathédrale avec son mobilier liturgique et ses décors peints, ainsi que les lustres de l’église Saint-jean-Baptiste (rue Wacquez-Glasson) ou encore la toile marouflée de jaulmes dans l’Hôtel de Ville. 

017

021

IMG_6809

IMG_6803

le poids public est rénové, upoids public, ou bascule publique, est un ouvrage architectural. Il est situé généralement au centre d'une ville, à proximité d'une gare, d'un bureau de poste ou d'un lieu de marché, et permet de déterminer le poids de tout véhicule routier ou d'animaux tels que des porcs ou vaches pour ensuite les vendre à un prix en fonction de leur masse.

028

 

Les Dentelles du Presbytère, chambres d'hôtes à Arras

Rue du Presbytère Sainte-Croix à Arras dans l'hyper centre à deux minutes de la Grand-place et de la place des Héros, un lieu chaleureux et raffiné.

030

 

En entrant dans la ville, les Français victorieux s’empressent de retoucher la formule en enlevant simplement le "p" de "prendront", ce qui donne :

Quand les Français rendront Arras
Les rats mangeront les chats.

les rats, tous les patissiers et confiseurs en proposent

012

 

arras 006

L’abbaye Saint-Vaast et la cathédrale constituent l’ensemble religieux le plus important du XVIIIème siècle en France. Fondée au VIIème siècle, l’abbaye marque la naissance de la ville médiévale. Le gigantisme de la construction actuelle donne une assez juste représentation du rôle économique et spirituel qu’elle a joué dans le rayonnement artistique et culturel de la ville, à travers les âges. La cathédrale, de style néo-classique, abrite quelques merveilles (sculptures de saints provenant du Panthéon, reliquaires...) et quelques surprises de style Art déco. L’abbaye abrite aujourd’hui le musée des Beaux-Arts et une médiathèque ultra-moderne (héritière de la grande bibliothèque de Saint-Vaast).

 

Fondée il y a 2000 ans par les Romains, une partie de la ville antique de Nemetacum se livre à nous. Les vestiges archéologiques témoignent de la vie quotidienne dans la capitale des Atrébates. C’est au carrefour des routes Amiens-Tournai et Cambrai-littoral, axes majeurs de la ville, que l’on découvre la Schola des Dendrophores, construite au milieu du IIIème siècle et mise en évidence au cours de fouilles récentes.

Construite entre 1668 et 1672, sur les plans de Vauban, la citadelle est un bel exemple d’architecture militaire du XVIIème siècle. Autour de la place d’armes, des casernes, l’arsenal et une chapelle de style baroque viennent compléter l’ensemble. A l’extérieur de l’enceinte, le “Mur des Fusillés” rend hommage à 218 membres de la Résistance, fusillés dans les fossés de la Citadelle, pendant la Deuxième Guerre mondiale. Les fortifications de Vauban dont font partie la citadelle d’Arras et onze autres sites, sont inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis le 7 juillet 2008.

A l’extérieur de l’enceinte, le “Mur des Fusillés” rend hommage à 218 membres de la Résistance, fusillés dans les fossés de la Citadelle, pendant la Deuxième Guerre mondiale.

IMG_6791

il nous faudra donc revevir pour découvrir cette jolie ville